Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux FacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image

ORCIVAL
Ville du département du Puy-de-Dôme

Code Postal : 63210 - Population : 250 h. (environ)
Altitudes moyennes : 780 m. - 1509 m.
Habitants : les Nonettois et les Nonettoises
Mairie04 73 71 65 79


 

Zoom au survol des images

     

Au cœur du Parc des Volcans d'Auvergne, village de caractère, station verte de vacances et Capitale de la gentiane...



Orcival, petite localité située dans le frais vallon arrosé par la Sioule, conserve une magnifique église romane, fondée par les moines de la Chaise-Dieu. Station climatique d'été et station verte. Les terres d'Orcival furent propriété des comtes, puis des Dauphins d'Auvergne jusqu'en 1243. Au XIème siècle, une église, située à l'est du village, accueillit une statue de la Vierge, extrêmement vénérée; une légende prétend qu'elle avait été sculptée par saint Luc. A l'origine, un grand nombre de bienfaiteurs ou d'anciens prisonniers venaient offrir des ex-voto à la Vierge sous forme de chaînes, menottes, et autres fers en remerciement pour la réalisation de leurs vœux. Quelques-unes de ces chaînes à boulets sont toujours visibles sur l'élévation du transept sud de la basilique et ont valu à celle-ci le surnom de " Notre-Dame des Fers ".

HISTOIRE

Les terres d'Orcival furent propriété des comtes, puis des Dauphins d'Auvergne jusqu'en 1243. Au XIème siècle, une église, située à l'est du village, accueillait une statue de la Vierge, extrêmement vénérée; une légende prétendait qu'elle avait été sculptée par Saint-Luc. La basilique actuelle fut édifiée en raison du succès grandissant d'un pèlerinage. Notre-Dame d'Orcival devint alors le nouveau lieu d'accueil de la célèbre statue, conservée aujourd'hui dans le sanctuaire de l'église, et qui est depuis l'objet d'un pèlerinage qui a lieu tous les ans le Jeudi de l'Ascension. La veille au soir, les pèlerins, venus dans la nuit de toute la région, assistent à une retraite aux flambeaux et à une messe de minuit. On attribue à cette basilique un pouvoir thaumaturge. Elle est parfois appelée Notre-Dame des fers pour son intercession en faveur des prisonniers. Sur les murs du transept Sud sont suspendus des boulets et des chaînes, qui sont des ex-voto déposés par des prisonniers libérés après avoir prié Notre-Dame d'Orcival.

 

Zoom au survol
de l'image

PATRIMOINE HISTORIQUE

Château de Cordès

Ce manoir des XIIIème et XVème siècles est classé Monument Historique et Jardin Remarquable. Ce château appartenait à la famille de Chalus, seigneurs de Cordès (depuis au moins 1427) et d’Orcival (acquis en 1503) qui en emprunta le blason. Parmi les membres de la famille de Chalus figurent Amblard de Chalus, Chevalier, baron d’Orcival, seigneur de Cordès, Maître des eaux et forêts d’Auvergne (1547) et Lieutenant-Général de la Basse-Auvergne et Jean de Chalus, fils du précédent, baron de Cordès et d’Orcival, né en 1540 au château de Cordès, Page d’honneur du Dauphin (1554), et Chevalier de l’Ordre du Roi (1563). Le château fut vendu en 1659 par Gilbert de Chalus à Emmanuel d’Allègre. Son fils, Yves de Tourzel, Marquis d’Allègre, Gouverneur et Lieutenant Général de Metz et Maréchal de France, fit dessiner en 1695 par Le Nôtre les magnifiques jardins à la Française..

PATRIMOINE RELIGIEUX

Zoom au survol
de l'image





La basilique Notre-Dame

Cette église romane, élevée au rang de basilique en 1894 par le pape Léon XIII, fut construite par les moines de la Chaise-Dieu au début du XIIème siècle, vraisemblablement financés par Guillaume VII, comte d'Auvergne. Elle fut terminée en 1166. On pense qu'elle a sans doute été construite en une seule campagne, au vu de l'homogénéité de son architecture. Les caractéristiques architecturales et décoratives de la basilique d'Orcival sont comparables à celles des autres églises majeures de Basse-Auvergne. Avec son chevet aux proportions élégantes, nettement hiérarchisé, sa crypte archaïque, inspirée de celle de la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption de Clermont et sa nef aux chapiteaux richement décorés, la basilique d'Orcival est en revanche l'une des rares églises d'Auvergne à avoir conservé sa tour de clocher d'origine. Le relief accidenté du site dicta aux hommes qui la construisirent la proportion particulière de l'édifice : le flanc de la vallée dut être entamé pour permettre de construire la façade occidentale. C’est l’une des 5 églises romanes dites majeures en raison de leurs dimensions avec l’abbatiale Saint-Austremoine d’Issoire, la basilique Notre-Dame du Port de Clermont-Ferrand, et les églises de Saint-Nectaire et de Saint-Saturnin. Elles ont un plan très proche, mais la basilique d’Orcival présente une particularité : la porte Saint-Jean, principale porte de l’édifice, est latérale l’église étant adossée à la montagne. Ses vantaux de

cèdre sont antérieurs au XIIIème siècle et portent de splendides ferronneries et pentures se terminant par des têtes animales et humaines. La basilique d’Orcival date du XIIème siècle et est la seule église romane majeure ayant conservé son clocher pratiquement intact. De proportions remarquables, elle contient quelques très beaux chapiteaux, autrefois peints. Elle renferme une statue de Notre Dame, elle-même classée monument historique depuis 1897. Elle est contemporaine à la Basilique et son implantation est telle qu’elle est frappée par un rayon de soleil le 15 août à midi, heure solaire, provenant du vitrail de Saint-Jean. Cette statue a été conçue pour contenir des reliques. Elle est en bois peint recouvert de plaques d’argent et de vermeil et rehaussées de pierres précieuses. On notera que la vierge n’adopte pas l’attitude d’une mère : l’enfant Jésus n’est pas blotti contre elle, mais assis sur ses genoux, et n’a aucun contact avec les deux mains de la vierge. Chaque année, le jour de l’Ascension, la vierge est portée en procession sur un brancard par les habitants mâles d’Orcival qui pieds nus, empruntent le chemin de croix jusqu’au calvaire. Elle est couronnée de bijoux, qui comme ceux de l’enfant Jésus, sont normalement exposés dans la vitrine à gauche du chœur. Elle est ensuite redescendue dans le chœur de l’église afin que les croyants puissent l’implorer et obtenir les grâces de Notre-Dame en touchant ou en embrassant la statue. A l’extérieur de la basilique on remarquera des chaînes et boulets fixés sur la façade. Ce sont des ex votos offerts par des prisonniers libérés, grâce à l’intercession de la vierge "Notre-Dame des Fers". Au dessus du cadran solaire sculpté sur cette façade au XVIème siècle on retrouve d’ailleurs un prisonnier enchaîné en prière à genoux sous le trône de la vierge.

EXCURSIONS

• Rives et vallée verdoyante du Sioulet,
• Cascade et lac de Servières,
• Forêts,
• Roches branlantes de Gelles et Orcival, roches Tuilière et Sanadoire (dykes de phonolithe isolés),
• Sentiers de grandes et petites randonnées, circuits VTT...

RESSOURCES

• Pâturages, bovins, fromages et liqueurs, Centre de recherches zootechniques et vétérinaires...

PERSONNALITÉS LIÉES A LA VILLE

• Jean-Louis Murat, auteur-compositeur-interprète, (de son vrai nom : Jean-Louis Bergheaud)

 

■ Visite(s) conseillée(s)


• Basilique romane Notre-Dame à Orcival : fondée par les Comtes d'Auvergne au XIIème siècle, elle l'une des trois principales de basse Auvergne, consacrée à la Vierge.
• Château de Cordès à Orcival : Manoir des XIIIème et XVème siècles, restauré au XVIIème siècle par le Maréchal d'Allègre.
• Le lac de Servières.

Mais aussi...

• Le Centre Montagnard Cap Guéry
• Le Domaine skiable du Guéry
• Lacs, étangs et plans d'eau dans l'Allier
• Lacs, étangs et plans d'eau dans le Cantal
• Lacs, étangs et plans d'eau dans la Haute-Loire
• Lacs, étangs et plans d'eau dans le Puy-de-Dôme

 

Pour votre séjour dans le département du Puy-de-Dôme, Auvergne Centre France vous accompagne dans le choix de votre hébergement !...