Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux Google plusFacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image

CHÂTEAU DE MERCŒUR
(Haute-Loire)

du XIIIème siècle et du XVIIIème siècle

43580 - Saint-Privat d'Allier
 

DATES ET HORAIRES DES VISITES
___

Non renseignées
Contact
04 71 09 38 41

 

Zoom au survol des images

     

Château Fort situé à 2,5 km. au nord de St Privat d Allier à 1050 mètres d’altitude, au pied d’un éperon boisé dominant la rivière Allier.

A 1000 m d'altitude, au nord de Saint Privat d'Allier, un château fort qui appartenait à une branche de la puissante famille des Mercœur, lignage qui apparaît comme les Bourbon à la même époque, lignage plus riche que les dits Bourbon mais qui sera moins prestigieux dans son devenir. La famille de Mercœur originelle s'éteignit en 1321 avec la mort du dernier héritier sans descendance Beraud X. Les biens des Mercoeur passèrent au petit fils d'Alixent de Mercoeur sa tante et de son troisième époux Robert III de Clermont. Cette Alixent même, Dame de Saint-Privat d'Allier qui se fit construire le château de Mercoeur par son père Béraud VII de Mercoeur sur les ruines d'un château construit au XIème siècle.

L'héritier prit le nom de Beraud Ier dauphin d'Auvergne, Comte de Clermont, sire de Mercoeur. Le nom de Mercœur apparut pour la première fois en 911 dans une donation faite au chapitre de Brioude émanant d'Ithier II de Mercoeur, nom que l'on peut rapprocher d'un Itier (sans h) installé par Charlemagne en Auvergne en 778, mais aucun document ne le confirme.

Le fils d'Ithier II, Béraud I dit "Le Grand" (939-980, les dates divergent) eut une multitude d'enfants dont Saint-Odilon abbé de Cluny né vers 962 à Saint-Cirgues en Haute-Loire; on retrouve en ce lieu un premier château à un Mercoeur situé à 14 km. de Brioude en Haute-Loire, ainsi qu'un second château construit dans le puy de Dôme en Ardes à 30 km de Brioude, démoli sous le règne de Louis XIII dont il ne reste qu'un pan de mur nommé le doigt de Mercoeur. Les terres des Mercoeur étaient alors entre Brivadois et Cantal.

Revenons au château de Mercoeur près de Saint Privat d'Allier, qui était alors possession comme les châteaux de Saint-Didier d'Allier et de Rochegude d'une branche de la famille de Mercoeur : Alixent de Mercoeur (1245-1286) qui épousa en premières noces Pons de Montlaur en 1257 fit construire cette forteresse, qui permettait d'avoir vue sur Saint-Privat et sur Saint-Didier. Lorsque la branche Mercoeur s'éteignit en 1321, les Montlaur en devinrent les seigneurs puis cédèrent en 1390 le château de Mercoeur aux Du Saunier qui conservèrent le château jusqu'en 1764 où par alliance, le propriétaire fut Jean Martin de Matussières. Le château brûla lors de la guerre de Cent Ans, il fut fortifié en 1439, puis en 1764, un petit corps de logis de style Louis XVI fut construit, arrêté par la révolution.

Depuis 1914, le logement ancien s'effondre, restent les tours en ruine et le bâtiment du XVIII et n'est plus habité...

INTÉRIEUR

A l'intérieur, le premier niveau du donjon possède une voûte peinte en trois compartiments, avec feuillage, pots à fleurs qui pourraient remonter au XVIIe siècle. Dans le corps de logis écroulé vers 1960, subsistent deux grandes cheminées à moulurations gothiques. Projet de restauration.

Le corps de logis comportait un retour en équerre, construit en deux temps, une souche de cheminée et un rez-de-chaussée voûté en berceau sont les seuls vestiges. Le bâtiment noble du XVIIIe siècle, n'a été réalisé que pour moitié. A l'intérieur, le premier niveau du donjon possède une voûte peinte en trois compartiments, avec feuillage, pots à fleurs qui pourrait remonter au XVIIe siècle. Dans le corps de logis écroulé vers 1960, subsistent deux grandes cheminées à moulurations gothiques.

PÉRIODES DE CONSTRUCTION

XIIIème siècle, XVIIIème siècle

PROTECTION

Le donjon et la tourelle d'escalier nord y compris la peinture murale de la voûte au rez-de-chaussée du donjon ; façades et toitures du château et du bâtiment du XVIIIe siècle ; les deux cheminées intérieures du château : inscription par arrêté du 3 octobre 1979.

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Saint-Privat d'Allier


• La ville d'Alleyras

22.12.2017

___

Pour votre séjour dans la région, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...