Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux

Google plusFacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image

CHÂTEAU DE FONTARIOL
(Allier)

(XVème siècle)

D 21
03240 - Le Theil
 

Contact : info@fontariol.com

 

Zoom au survol des images

   

Château rustique autrefois habité par les petits nobles campagnards. Découverte des salles meublées et aménagées, des coutumes de la vie au XVème siècle. Ce château du XVème siècle, remanié aux XVIIIème et XIXème siècles, est bâti sur le flanc d'une butte et entouré de divers bâtiments agricoles ordonnés autour d'une cour close. L'édifice se compose d'un corps de logis quadrangulaire flanqué par une tour ronde d'escalier demi hors-œuvre au sud, et d'une tour circulaire hors-œuvre à l'angle nord-est. Les façades Sud et Est conservent quelques meurtrières et deux fenêtres à croisées de pierre, et destruction des cheminées médiévales au XIXème siècle. Ce château est un exemple caractéristique de petit manoir bourbonnais à vocation rurale. Dans cette bâtisse typique de l'architecture bourbonnaise du XVème siècle, la reconstitution des différentes salles fait revivre les us et coutumes des époques présentées grâce à des meubles, armes, bibelots, linge et vaisselle ancienne. Grâce à des anecdotes et expressions souvent resituées historiquement, la visite est animée, souvent inhabituelle comme les mercredis soirs de juillet et août où le château s'ouvre pour une visite de nuit...

HISTOIRE

Le château se situe à une altitude de 450 m sur le versant nord d’une colline dominant la route de Saint-Pourçain au Montet. Cette route reprend le tracé de l’ancienne voie romaine Avaricum (Bourges) – Lugdunum (Lyon). Sa situation dominante donnait à Fontariol une position de contrôle de la route. Au sud, le château est bordé par les bois du Max, tel que déjà décrit au XVIème siècle. Selon les premiers éléments cadastraux datant du XIXème siècle, le château était entouré de vastes étangs épousant le contour de la colline. Ces fossés naturels, dont il subsiste quelques pièces d’eau, pouvaient constituer une défense du point de vue militaire mais surtout, une réserve de vivres.
La date précise de construction du château n’est pas connue, elle serait due à un gentilhomme nommé Vigier, qui semble tenir Fontariol vers 1500. Cette seigneurie faisait alors partie de la Châtellenie de Verneuil en Bourbonnais dont elle relevait pour la justice. Petit château rural, Fontariol a, dès l’origine, une destination domestique et agricole sans pour autant en effacer les aspects défensifs, bien que réduits et sans prétention d’efficacité réelle. Ces derniers sont plutôt l’expression d’une volonté d’affirmer le statut social du constructeur, ainsi qu’en témoignent les tours, dont l’utilité architecturale s’accompagne du rôle de symbole d’une certaine noblesse. Ainsi, plusieurs familles d’officiers des Ducs de Bourbons se succédèrent à Fontariol.

XVème et XVIème siècles

Les archives manquent pour une caractérisation précise de l’origine de Fontariol comme de l’identité de ses propriétaires. On peut tout au mieux estimer la construction du manoir aux environ de 1450 et l’on peut faire l’hypothèse, basée sur l’inventaire du Bourbonnais réalisé en 1502 à la demande de Anne de Bourbon que le château décrit alors comme une maison environnée de fossés est la propriété de Mayet Vigier… à moins qu’il ne s’agisse de Claude de Dreuil pour une maison, motte et basse-cour. Il est impossible à ce jour de conclure. Plus tard, en 1569, on retrouve mention de Fontariol dans l’ouvrage de Nicolas de Nicolay (Générale description du Bourbonnais) comme de Fontériau.

XVIème et XVIIème siècles

En 1574 François de Mars, Chevalier, converti au protestantisme, Gouverneur de la forteresse de Bourg-en Bresse pour François 1er est propriétaire de Fontariol. Sa fille Antoinette apportera Fontariol en dot à Antoine Forget en 1602. Antoine Forget, Ecuyer, Secrétaire de la Duchesse de Lorraine et Antoinette de Mars auront un fils, Paul, vers 1605. Celui-ci deviendra en 1635 Seigneur de Fontariol, La Quérie, La Molière et Saint Romain. Paul Forget était notamment, Premier Capitaine du Roi au Régiment Lyonnais… Le domaine va ensuite être cédé par les descendant de la famille de Mars à la famille de Louan. Il ne reste pratiquement aucune trace des éventuels aménagements ou transformations qu’aurait subi le domaine au cours des XVIème et XVIIème siècles, on peut cependant faire l’hypothèse que ceux-ci furent mineurs.

XVIIème et XVIIIème siècles

Les conditions de cession de Fontariol à la famille de Louan restent inconnues mais, il semble que celle-ci ait eu lieu autour de 1640. En effet, en 1643, Claude de Louan, Ecuyer, Procureur d’Office en la justice du Theil est alors le Seigneur de Fontariol. Il semblerait que le domaine passe ensuite, pour un temps, aux mains de la famille de Saulnyer. Ce seront, François de Saulnyer, Ecuyer, autour de 1650, puis Jean-Louis, son fils, avant de retourner à la famille de Louan en 1688, ou Pierre de Louan, Seigneur de Persat, La Jolivette et du Plex qui vivait alors à Voussac au château de la Mothe (La Motte-Verger) acquérit le fief de Fontariol, peut-être suite à saisie et vente aux enchères. Fontariol fut alors loué à un fermier, Pierre de Louan accorda un bail de 6 années à titre d’accents à Pierre Gueston et sa femme, marchand fermier des Genevriers pour le fief et Maison de Fontariol et ses deux domaines en dépendant. Le fief revint en 1702 au cadet des enfants de Pierre de Louan, André, Ecuyer, Seigneur de Fontariol et de L’Escure et il semble par ailleurs que l’exploitation fermière des domaines resta dans les mains de la famille Gueston jusque dans les années 1730 soit, pendant plus de 40 ans.
Des trois enfants d’André de Louan, c’est Elisabeth Marguerite, la cadette née en 1714, qui reçut le fief de son père et fit foi et hommage pour Fontariol en 1760. Elisabeth de Louan de Fontariol occupa le château de façon intermittente jusqu’en 1775, au cours de cette période plusieurs familles de fermiers se succédèrent pour l’exploitation des domaines agricoles. C’est très probablement à Elisabeth de Louan que l’on doit les aménagements et transformations de la partie Ouest du manoir dans le style de la fin du XVIIIème siècle, tranchant nettement avec la partie Est, restée dans le style Renaissance avec sa salle seigneuriale et ses fenêtres à meneaux.

En 1775, Elisabeth de Louan laissa Fontariol en viager à son cousin Charles de Biotière de Chassincourt, Marquis de Tilly, Brigadier Général des Armées du Roy sous Louis XVI. Le Marquis de Tilly ne garda Fontariol que quatre ans puisqu’il vendit le domaine en 1779, cette même année, Gilbert Joseph Boucaumont des Garennes, Avocat en Parlement et Lieutenant en la Maîtrise des eaux de Montmaraud, acquérit Fontariol auprès du Marquis de Tilly et fit foi et hommage. Il décéda en 1784. Le château cédé à des bourgeois échappa aux aléas de la Révolution. En 1789 Jean Raccat, vigneron à Bransat, était propriétaire du château alors occupé par son fermier. Il vendit une moitié du château à la veuve de Gilbert Boucaumont, Antoinette Michelon et, en 1795 (8 brumaire An IV) le domaine fut partagé précisément en deux parties, entre Antoinette Michelon et la famille Raccat. En 1799, (18 Brumaire An VIII) Antoinette Michelon était propriétaire de la totalité de Fontariol, elle fit don à sa fille de la partie droite et à son fils de la partie gauche. Ce dernier la revendit à un parent, Gilbert Boucaumont-Rozieres moins de deux ans plus tard en 1801.

XIXème siècle à nos jours

Au cour du XIXème siècle et jusque dans les années 1970, le site devint principalement une exploitation agricole aux mains de notables locaux. Une partie du château est restée dans la famille Boucaumont jusqu’à sa vente en 1968 à leur ancien métayer devenu fermier. L’autre partie fut propriété de la famille Meilheurat (Député de l’Allier en 1837), depuis le début du XIXème siècle et fut vendue en 1964 à leur métayer passé fermier.
Lors de son rachat en 1987 par la famille Pince, aux deux agriculteurs qui en étaient alors propriétaires, le domaine fut ruiné et au bord de l’effondrement, faute d’entretien régulier depuis de nombreuses années. A partir de ce moment, le château retrouvera son unité et bénéficiera d’une restauration exemplaire grâce aux efforts de ses propriétaires. Il fut cédé par Monsieur Jacques Pince en 2018 à Carole et Christian Milla.

VISITE GUIDÉE
 

Zoom au survol des images

Une immersion extraordinaire dans la vie d'autrefois !

Le bâtiment est l'incarnation des modestes demeures de l'ancienne petite noblesse rurale. Venez découvrir ces maisons familiales si rarement ouvertes au public mais non dépourvues d'intérêt. À Fontariol, le cadre, les meubles, les armes, toutes originales, et les objets présentés servent de prétexte au commentaire pour une plongée dans le passé.

La vie quotidienne du XVIème au XIXème siècles...

Les mignons, Marie de Médicis, la fourchette d'Adam, les cols à fraise... sont tour à tour abordés à la vue des fourchettes Renaissance. Sont rappelées, aussi, les trois raisons essentielles qui conduisaient à engager une nourrice alors que la chemise à pertuis transporte dans les réserves pudiques de la sexualité bourgeoise du XIXème siècle !

Petit château mais grande visite... !

De pièce en pièce, dans un dialogue parfois surprenant, se construit une visite personnalisée selon les demandes et la curiosité des invités. Les propos dérivent alors sur le rôle de la chevelure dans l'exclusion sociale, l'usage de l'urine dans la mode, comme médicament,... adjuvant culinaire ou le lavage des dents... On décrit le fonctionnement d'un rouet d'arquebuse et peuvent s'ajouter alors tous les autres détails originaux qui éclairent sur la réalité des époques passées et dont on ignore souvent la face cachée. À moins que l'on ne s'arrête sur le rôle social des étuves, maisons de passe moyenâgeuses parfois dirigées par des mères abbesses ou directement par l'évêché...

Laissez-vous guider, ensuite, vers le petit potager et sa centaine de plantes...

Les esprits les plus ouverts pourront se délecter devant une exposition folle et sarcastique illustrant quelques faits historiques commentés très librement.

A DÉCOUVRIR

• armes, cuivres, lingeries, collection de serrures (dont certaines sont romaines), le tout avec une fidèle reconstitution  des intérieurs d'autrefois.

ACTIVITÉS

• Concerts,
• Expositions temporaires,
• Colloques et conférences.

ÉQUIPEMENTS & SERVICES

• Parking autocars,
• Salle de réunion,
• Animaux admis,
• Groupes acceptés,
• Visites individuelles guidées,
• Visites pédagogiques
• Sanitaires,
• Aire de pique-nique.


Édifice Inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques dès 1989, et dans sa totalité en 2010.

 

■ Visite(s) conseillée(s)


• L'église Saint-Martin (non documenté) - Le clocher fut construit au XIIème et la flèche en pierre constituée de 52 assises date du XIVème siècle. L'intérieur est orné de peintures murales naïves (ISMH)...
• Le château du Max (non documenté) - Château des XIIIème et XVème siècles, entouré de douves en eau. Parc, bois, pêche dans les douves...
• Le Domaine équestre du Theil (non documenté) - Centre équestre poney-club, pension, sortie en compétition, balades loisirs et de tourisme, baby poney...

19.10.2018

Pour votre séjour dans la région, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...

___

Pour votre séjour dans le département de l'Allier,
Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...
Hôtels, maisons et chambres d'hôtes, gîtes, résidences, campings.